«Piquées» : Art, femme et révolution

Après l’exposition Femmes en regard, en 2021, qui a réuni 14 femmes photographes de renom, la Maison Guerlain a eu un coup de foudre pour la photographe Charlotte Abramow et lui a proposé un show en solo en 2022. Ainsi, elle a documenté la formation à l’apiculture que sept femmes ont reçue (gracieusement) à l’été dernier dans le cadre du programme «Women for Bees » en partenariat avec l’UNESCO, et sous le parrainage d’Angelina Jolie. Avec son œil engagé, son esthétique décomplexée et son militantisme affirmé, Charlotte Abramow a conçu Piquées du haut de ses 28 ans. Une exposition qui parle de la relation de ces femmes aux abeilles, mais aussi du parallèle entre les deux, de la sororité et du rôledes abeilles dans nos vies. Elle a posé son regard bienveillant et interrogateur sur ce sujet afin de nous livrer un récit singulier qui unit les femmes et les abeilles à travers une série de photos brodées symbolisant ce lien invisible. Charlotte Abramow a également voulu montrer la fragilité des abeilles qui sont menacées. Leur disparition serait un drame pour l’humanité tant leur contribution dans la pollinisation est essentielle. Guerlain avait déjà créé « Women for Bees», un partenariat avec l’UNESCO pour soutenir les femmes qui prennent soin des abeilles. En l’augmentant de «Women for Art», Guerlain tient aussi à appuyer sa volonté de soutenir un art engagé dans la protection de notre biodiversité. Plus que jamais les engagements de Guerlain auprès des femmes, de l’Art et de la préservation de notre planète se veulent sans compromis et s’inscrivent dans la durée. Piquées sublime toutes ses actions pour nous offrir une vision unique et consciente. Un rôle que l’art n’a jamais cessé d’exercer au sein de la Maison Guerlain.

 

Une histoire de Femmes et d’Abeilles

Durant l’été 2021, Charlotte Abramow a réalisé une série de photographies au sein d’un groupe de 7 femmes qui ont été formées au métier d’apicultrice dans le cadre du programme «Women for Bees». L’exposition raconte une expérience unique qu’Aggelina, Charlotte, Dorothée, Léopoldine, Lorène, Maël et Oriane ont vécue.

En se rendant à l’OFA, Charlotte Abramow a fait la rencontre d’une sororité, « des femmes qui ont pu tisser des liens entre elles». C’est en immersion qu’elle a découvert « un parallèle entre un groupe de femmes et un groupe d’abeilles au service de la nature, de l’équilibre et du renouvellement de la vie.»

Durant ces quelques jours passés aux côtés des apicultrices, Charlotte a capturé de précieux moments d’échange, d’entraide et de complicité. Comme dans une société matriarcale, le lien qui unit chaque femme est très puissant et omniprésent. Cette relation très forte entre femmes, abeilles et nature qui transparaît dans sa série photographique.

Pour l’exposition Piquées, Charlotte a imaginé un délicat travail de broderie avec l’atelier Baqué Molinié qui collabore avec la Maison Guerlain depuis de longues années. Chaque tirage a été brodé à la main au sein de leur atelier parisien. Des abeilles et des fils dorés viennent ponctuer les tirages avec beaucoup de poésie. La broderie matérialise ce lien invisible et pourtant palpable qui s’est noué tout au long de la formation. L’aiguille de la brodeuse devient une métaphore du travail de l’abeille qui est tout aussi minutieux. « Piquées, elles le sont, par la curiosité, la concentration et les dards des abeilles qui perdent la vie. Piqués, les tirages de l’exposition le sont aussi, par les aiguilles d’une couturière. Ces liens entre elles, entre les abeilles, entre l’humain et la nature, et même entre elles et moi, je l’exprime par ce fil brodé à même les tirages.» Cette rencontre avec les apicultrices a provoqué une prise de conscience quant àla nécessité de protéger ces fragiles écosystèmes : «J’ai constaté les effets déjà présents du réchauffement climatique. Sécheresse, conditions extrêmes, abeilles moins nombreuses, peu de miel… J’ai ressenti cette tension et cette anxiété et j’aimerais la retranscrire, pour tirer l’alarme. Les abeilles comme piliers de l’environnement sont une urgence.» L’exposition sera également l’occasion de donner la parole à plusieurs femmes inspirantes (apicultrices, scientifiques, personnalités engagées en faveur de la protection des abeilles…) à travers un cycle de deux conférences.

 

L’artiste photographe Charlotte Abramow expose son dernier projet « Piquées » du 22 avril au 22 juillet 2022 à la Maison Guerlain, 68 av des Champs-Elysées. Il s’inscrit dans un programme de reconversion professionnelle « Women for Bees » en partenariat avec l’UNESCO.

Le vernissage se tiendra le jeudi 21 avril de 18h30 à 21h30